Mr le Président d'Agglopolys - Mr Christophe Degruelle

Publié le par VERONIQUE COULIBALY



Il y a quelques jours, achevant le dossier « Mairie » de ce site, j’ai tenu à rendre hommage à notre maire, Monsieur Marc Gricourt.

Aujourd’hui, compte tenu du rôle essentiel joué par Agglopolys dans le quotidien blésois, je souhaiterais consacrer quelques lignes au Président de la Communauté d’Agglomération, Monsieur Christophe Degruelle.

Agé de 48 ans, Monsieur Degruelle était, dès 1994, Directeur de cabinet de Monsieur Jack Lang et donc déjà très investi dans les intérêts blésois. Cadre de la Fonction Publique, ancien Président des Rendez-Vous de l’Histoire, Monsieur Degruelle était colistier de Monsieur Gricourt pour le secteur Albert I° - Saint Georges et depuis l’élection de mars 2008, il est 6° Adjoint en charge de la culture, du tourisme et de l’enseignement supérieur, ce dernier domaine étant tout particulièrement bien maîtrisé puisqu’il affiche une sérieuse expérience d’Inspecteur d’académie. Le 18 avril 2008, Monsieur Degruelle a été élu par 80 voix sur 87 Président d’Agglopolys.

Ceci étant un bref rappel de ce que je nommerais la « fiche technique » de Monsieur Degruelle.

Toutefois, au-delà de ce descriptif somme toute brillant, j’ai tout spécialement envie de louer d’abord la valeur du tandem que Monsieur Gricourt et Monsieur Degruelle ont su si intelligemment former lors de la campagne électorale de 2008. En effet, ce duo franc, honnête, simple et surtout complémentaire disposait de tous les atouts pour gagner la mairie de Blois. L’association d’un homme de terrain, apprécié d’une multitude de gens modestes pour son sens aigu de l’écoute et son profond intérêt à l’égard des plus déshérités et d’un allié nanti d’une grande maîtrise administrative, plus éprouvé à l’exercice des dossiers politiques, était plus qu’ingénieuse pour reprendre un siège acquis précédemment par Monsieur Nicolas Perruchot.

Pour ma part, j’ai, à plusieurs reprises, consulté la petite vidéo de Monsieur Degruelle diffusée sur le site de campagne de Monsieur Gricourt. J’ai été agréablement surprise par son dynamisme sobre, la clarté et la pertinence de ses propos ainsi que par son assurance et ses compétences flagrantes. J’ai beaucoup apprécié l’état d’esprit de son intervention reflétant l’image d’un homme volontaire, convaincu de la victoire de son parti et, ce qui est assez rare en politique, sa totale honnêteté sur ses ambitions futures.

D’un abord fort sympathique, non dénué d’humour, régulièrement investi dans le quotidien blésois, n’hésitant pas à exprimer ouvertement sa colère (affaire Québécor), Monsieur Degruelle est largement à la hauteur de ce qu’il laissait espérer lors de la campagne pour les municipales de 2008, prouvant que l’on peut être humain et solidaire tout en étant exigeant et efficace au sein de projets constructifs pour l’avenir blésois.

C’est avec des personnes comme Monsieur Gricourt et Monsieur Degruelle que le socialisme français prouve qu’il n’est pas mort et qu’il détient même encore de belles idées pour l’avenir pour peu qu’elles soient transmises par des émissaires compétents.

 

Publié dans AGGLOPOLYS

Commenter cet article