Blois, autrement : Episode 34 - Demain commence aujourd'hui

Publié le par VERONIQUE COULIBALY

816.jpg2.jpg

 

Demain commence aujourd’hui. Chaque jour c’est avec un immense enthousiasme que je contemple la métamorphose fabuleuse que subit mon quartier. C’est écrit sur d’immenses panneaux représentant le reflet des lieux dans quelques mois. De superbes aperçus réalisés en 3D me laissent espérer le meilleur, comme tant de mes voisins : des aménagements, des logements, des commerces. Des constructions d’un standing supérieur, flambant neuf, aux finitions soignées, bénéficiant, de surcroît, d’un environnement sécurisé, revalorisent enfin cette ZUP créée dans les années 60 et dont l’image était largement entachée par la mauvaise réputation chronique de tels endroits.

Demain commence aujourd’hui. Cela signifie que la ZUP ne sera plus ce secteur dangereux, sale et déshumanisé où vivent les pauvres de toutes les origines, de toutes les couleurs et de toutes les confessions, parqués dans des tours crasseuses, fief des dealers et des délinquants en tous genres. Ce ne sera plus le ghetto des recalés de la société, des exclus, des marginaux, des miséreux et des immigrés, tous bien isolés dans un territoire limité à la hauteur de leurs maigres moyens. Cela deviendra un endroit à dimension humaine où se côtoieront, pour le plus grand bonheur de tous, des individus d’horizons différents, de cultures variées, des unions métissées enrichissantes pour la communauté de l’avenir.

Demain commence aujourd’hui. Certes, la ZUP, magistralement relookée façon Demi Moore qui, en dépit de ses 48 ans au compteur, n’en paraît que 30, sera largement plus attrayante pour ses occupants mais quel étranger oserait s’aventurer en cet espace, naguère, réputé malfamé ? Qui peut savoir que les quartiers Nord de Blois méritent le détour voire le séjour ? Qui invite-t-on à s’installer ici ? Hormis les grandes surfaces publicitaires placées en limite des projets de construction, aucune autre annonce extérieure n’ait faite sur le sujet, à mon humble connaissance. Il va sans dire, qu’à ce rythme-là, demain sera semblable à hier. Tout sera beau vu de l’intérieur, mais au dehors les avis sur la question demeureront, faute d’informations, dans un flou intégral et, ainsi, peu changeront d’opinion sur la ZUP.

Il en va de même pour Blois dans son intégralité. Demain commence aujourd’hui. Mais que font les autorités légales pour prouver que notre ville est vivante, attractive, digne d’intérêt pour les investisseurs et les entreprises, les foyers désireux de changer de région ou les jeunes débutant une carrière professionnelle ? Quelle vitrine met réellement en valeur tous les atouts de la communauté blésoise : ses structures scolaires, ses activités sportives et de loisirs, ses associations, son patrimoine historique et architectural, son cadre de vie et ses commerçants, ses industries et ses artisans ? A en croire la rumeur tenace, Blois est une cité morte, embourgeoisée et figée dans son passé, une grosse bourgade inerte et vieillotte.

Si demain commence aujourd’hui, il est grand temps d’utiliser les moyens modernes mis à notre disposition pour créer un véritable site digne de ce nom, largement agrémenté de clichés inédits et non de ces quelques photographies désuètes du Château royal et de quelques monuments. Une vraie vitrine virtuelle regroupant des articles détaillés sur tout ce qui fait que Blois est bel et bien dynamique et capable du meilleur.

Je fais partie de ceux qui aiment leur commune, croient en ses aptitudes et espèrent pour elle un futur radieux. Je suis de ceux qui s’investissent pour cette cause et, dans cet optique, persistent à proposer leur soutien ainsi que leur collaboration afin que ces ambitions nous portent vers le succès. Mais pour moi demain ne commence pas aujourd’hui, c’est pourquoi j’ai débuté hier. Un seul regret, nul pouvoir en place ne m’entend… Pourvu que cela change avant qu’il ne soit trop tard !

 

747.jpg2.jpg


Publié dans BLOIS - AUTREMENT

Commenter cet article

soum 18/06/2010 22:34



je pense que la ville de blois gagnerait a etre plus ambitieuse, parce qu'elle a beaucoups d'atouts    soum



ines cherdronnet 24/05/2010 12:07



La geographie de la ville n'aide pas au rapprochement c'est pourquoi il est necessaire de multiplier les occasions de se rencontrer. Pour les jeunes il existe  pas mal d'occasions d'être
ensemble (concerts,expos,sports) pour les plus agés aussi plus sujet aux prejugés il faut etre creatifs et imaginatifs les rencontres gagneraient  à se devellopper tout au long de
l'année, au delà des mois d'été; dommage que  le dimanche, les jours fériés, Blois ressemble tant à une ville morte.c'est poutant bien joli mais si peu vivant lorsque les lieux de
consommation ferment . Nous faut - il réapprendre à regarder à parler à déambuler. Est ce un effet de la peur que certain savent distiller avec succes ?



VERONIQUE COULIBALY 26/05/2010 11:19



Merci pour l'intérêt porté à l'article. Le problème de Blois ne réside pas seulement dans sa réalité mais également et surtout dans le fait qu'aucun site officiel ne met réellement en valeur la
ville, ses aptitudes et possibilités. Aucun site vraiment attractif, digne de ce nom n'a été conçu pour être une véritable vitrine de la ville...



carl 24/05/2010 11:02



si si, je vous entends


comme vous, nous avons commencé il y a bien longtemps...


Je partage votre analyse.


cjl


 



VERONIQUE COULIBALY 26/05/2010 11:21



Merci pour votre réponse. Je me souviens que nos chemins se sont déjà croisés. Ce qui est rassurant est que nous sommes toujours sur la même longueur d'ondes...