Mr le Maire : MARC GRICOURT

Publié le par VERONIQUE COULIBALY




Présenter le maire de sa commune, en toute objectivité, surtout lorsqu'il assume la gestion d'une agglomération de plus 50 000 habitants en une période de crise aussi dramatique que celle que nous traversons actuellement, n'est pas chose vraiment aisée.

Je ne souhaite donc pas ici dresser un jugement sur Mr Gricourt car je pense sincèrement que la critique est toujours somme toute facile lorsque l'on est simple spectateur mais beaucoup plus ardu quand on devient acteur et, de surcroît, encore plus difficile à la place du metteur en scène. Mr Gricourt occupe ce poste qui, comme je l'ai déjà précisé, en ces temps chaotiques n'est pas le plus confortable qu'il soit.

En conséquence, partant de ce principe, je ne voudrais rapporter que du vécu personnel pour offrir "mon" image de Mr Gricourt.

Tout d'abord témoigner de la simplicité de l'homme, de son humilité, de sa gentillesse et de son amabilité. Poignées de main franches et chaleureuse, capacité sincère d'écoute, énorme disponibilité et grande patience, sont les principales qualités que j'ai pu constater chez Mr Gricourt. De même que, lors de manifestations populaires telles que la Fête des Quartiers ou les soirées de "Tous sur le Pont", il intervient et participe comme un citoyen ordinaire, en toute modestie, sans tout un cortège clinquant et bruyant.

Ses détracteurs pourront dire qu'il ne s'agit là que de comportements stéréotypés propres à tous les hommes politiques.

Malheureusement j'ai eu l'opportunité de constater que Mr Gricourt ne se contentait pas de promettre mais savait s'engager véritablement et concrètement pour ceux qui étaient dans le besoin.

Pendant plusieurs mois j'ai lutté pour obtenir un logement. J'ai rempli des dossiers auprès des organismes HLM mais ma demande se retrouvait à la suite d'une énorme liste. J'ai consulté les offres dans les journaux, sur les sites Internet, dans les agences. Trop cher, je ne percevais pas assez. Trop petit, nous étions trop nombreux pour le type d'appartement proposé. Toutes les raisons étaient valables. Cinq mois de lutte acharnée sans le moindre espoir. Un couple, deux enfants, à la rue. Il y avait bien les foyers mais Monsieur n'était pas accepté. Le désespoir.

Puis j'ai appris que l'on pouvait s'adresser directement à la Mairie. Une demande, une seule. Par retour du courrier une réponse de Mr Gricourt qui me précisait que deux jours plus tard j'avais rendez-vous avec Mme Laurianne Delaporte, son adjointe chargée du logement. Un mercredi après-midi. Mon mari se présente. Pour une fois il rencontrait un être avec un coeur et non un fonctionnaire gérant des numéros. L'appel est entendu. Le jeudi nous avions un logement. Neuf, grand, pratique, le paradis !

Je ne sais pas ce que d'autres maires auraient fait à la place de Mr Gricourt, je ne me permets pas d'extrapoler, je sais seulement ce que lui a fait : il m'a redonné une dignité en moins de 48h là où les autres de mes interlocuteurs m'ont parlé de superficie légale, de revenus obligatoires, de listes interminables, de commissions intraitables. Mr Gricourt m'a entendu et écouté, il a agi et rien que pour cela, pour moi, c'est un bon maire !

Pour compléter ma vision personnelle de Marc Gricourt, je me permets de livrer ci-dessous un autoportrait que le candidat avait rédigé sur le site de "Tous différents, tous blésois" lors de la campagne pour les élections municipales de 2008.

Tout d'abord, je suis un blésois de naissance. Mes parents, originaires du nord, sont arrivés à Blois à la fin des années 50, et j'y suis né voici 46 ans !

J'ai grandi dans cette ville : école maternelle Jean Perrin, école primaire Rabelais, collège Bégon, baccalauréat option Economie au lycée Dessaignes.

Devenu infirmier, j'ai d'abord travaillé en milieu hospitalier privé et public, puis en Institut médico-psycho-pédagogique, avant d'exercer en secteur libéral. Depuis 22 ans, je sillonne la ville au domicile des habitants, partageant leurs maladies, leurs souffrances et leurs difficultés, ... mais aussi leurs joies et leurs satisfactions.

Je me suis engagé dans la vie associative lorsque mes 3 enfants, maintenant âgés de 17, 21 et 24 ans, ont été scolarisés. Aujourd'hui je suis grand-père d'un petit garçon de 2 ans, et toujours adhérent de la FCPE (association de parents d'élèves) !

En 1999, l'équipe de Jack Lang, alors maire de Blois, m'a sollicité pour fonder l'association Quartiers Proximité, qui gère les correspondants de nuit sur les quartiers Nord de Blois. J'en ai été le Président jusqu'en 2001.

Membre du parti socialiste depuis 10 ans, c'est tout naturellement que j'ai accepté de figurer sur la liste de gauche aux municipales de 2001.

Élu Conseiller général sur le canton de Blois 4 en 2004, je travaille depuis lors au Conseil général, dans une opposition constructive, et au service du plus grand nombre.

Mon engagement politique existe depuis longtemps, depuis toujours pourrais-je même dire ! Mes parents et mes grands-parents m'ont en effet inculqué les valeurs du travail, de la solidarité, de lutte contre les inégalités, de respect et de tolérance. Des valeurs que je porte au quotidien et qui me guident dans mon engagement associatif comme dans mon engagement politique.

L'expérience acquise dans l'exercice de mes mandats me donne les compétences nécessaires à l'exercice de la fonction pour laquelle je sollicite vos suffrages en mars prochain.

Je souhaite être un Maire au service de tous, un Maire à l'écoute et réellement disponible, un Maire citoyen. Telle est mon ambition pour notre ville.

 

 

 

Publié dans LA MAIRIE

Commenter cet article

ibecool 23/07/2009 12:57

Merci pour ce portrait. Je crois sincerement que Mr M. Gricourt est conscient de ce que les blaisois attendent de lui et j'espere qu'il sera toujours à notre ecoute.

VERONIQUE COULIBALY 25/07/2009 18:43


Gros bisous et merci