Coup de coeur : Serge Guibert

Publié le par VERONIQUE COULIBALY

05.06.2010-060.jpg3.jpg

 

S’il est un coup de cœur qui trouve ici toute l’amplitude de sa signification c’est bien celui que je souhaite réserver à Serge Guibert car tout ce que je pense de Serge est vraiment logé au plus profond de moi-même, au sein même de cette zone où vibrent tant d’émotions intenses.

En premier lieu parce que Serge est un ami, un vrai, de ceux avec lesquels il nous est possible de construire des relations saines et franches, de ces êtres généreux, disponibles, altruistes, dénués de tout jugement péremptoire, de toute intolérance. Une personnalité attachante au verbe prolixe, à la voix chaude et l’âme enthousiaste.

Puis Serge est un artiste, autodidacte, éclectique, unique en son genre, tant il aime apprendre, maîtriser à la perfection les domaines dans lesquels il s’investit intensément. Nanti d’un esprit vif et sans cesse en alerte, il fourmille de mille projets, palpite d’autant d’envies, œuvre sans relâche jusqu’à atteindre l’idéal qu’il s’est fixé.

Né il y a un peu plus de 34 ans à l’autre bout du monde, issu du merveilleux métissage de l’Asie et de l’Europe, il semble avoir vécu des dizaines de vies tant il a abordé une multitude d’expériences, jamais en amateur, toujours soucieux de profiter de l’enseignement des experts en la matière, respectueux du savoir d’autrui, désireux d’acquérir les fondements essentiels à la virtuosité.

 

05.06.2010-067.jpg2.jpg

C’est ainsi qu’il y a un peu plus d’un an, il a désiré développer son talent inné et inouï pour le dessin en s’inscrivant à des cours afin d’acquérir la technique qui viendrait parfaire un don octroyé dès la naissance. Car Serge, en dépit d’une modestie louable, possède bel et bien un « coup de crayon » naturel doté d’un génie que peu d’entre eux détiennent. Une aptitude qui s’accompagne, de surcroît, d’une foule d’émotions subtiles qui déchaînent en permanence sa créativité.

Quand bien même je ne dispose actuellement que de trois réalisations, injustement considérées comme « seulement » des esquisses par son créateur, il se révèle d’ores et déjà en ces toiles, qui m’apparaissent être bien plus que des ébauches, des facultés extraordinaires, une inspiration fabuleuse, des sensations formidables. L’empreinte d’un grand artiste.

Pourtant ces scènes nostalgiques ne sont qu’un infime aperçu des prédispositions de Serge car, pour avoir eu le bonheur d’admirer une plus large palette de ses compositions, je puis assurer que l’imaginaire du dessinateur allié à l’aisance de son trait engendre des planches surprenantes qui n’ont rien à envier aux éditions les plus illustres.

Perpétuellement avide de perfection, légitime, compte tenu de l’énergie avec laquelle il se jette corps et âme dans ses projets, il éprouve le regret obsessionnel de ne pouvoir délivrer les mots qui pourraient accompagner ses œuvres. C’est également cela que j’apprécie chez Serge : son humilité, cette qualité de savoir reconnaître ses limites, cette absence d’orgueil démesuré qui lui permet d’accepter le soutien, la participation et la collaboration de proches en harmonie avec son univers.

Actuellement ce monde est en construction. Petit à petit l’édifice prend forme. L’objectif serait de pouvoir exposer au plus grand nombre les compétences artistiques, l’originalité, la fantaisie et  l’amplitude émotionnelle des œuvres de Serge Guibert. Avis aux intéressés. La balle est lancée dans le camp des responsables d’espaces culturels et autres galeristes.

Merci Serge de la confiance que tu m’as offerte. Tu seras l’image et je serai les mots, comme dans cette fable de Florian qui s’achève par « Je marcherai pour vous, vous y verrez pour moi »… Aidons-nous mutuellement…

 

05.06.2010-072.jpg3.jpg

Publié dans COUPS DE COEUR

Commenter cet article